Sandwichs que choisir ?

Sandwichs que choisir ?

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Sandwichs que choisir ?

Rapide et facile à consommer, il ne nécessite pas d’être réchauffé. Adapté pour tous les budgets, le sandwich est LE repas pratique et économique.                                                                                                Les français sont les 3ème plus grands consommateurs derrière les anglais et les allemands.

Les marchands de sandwich diversifient de plus en plus leur offre pour séduire encore plus d’individus et faire concurrence au mythique Burger. Mais parmi cette large gamme qui nous est proposée que faut-il choisir ? Comment faire le bon choix pour notre santé ?

Critère N°1 :  Le type de pain

Baguette, pain brioché, panini, pain de mie, pain aux graines, bagel, pita, tortilla … n’oubliez pas que le pain est l’ingrédient principal de votre sandwich. C’est donc sur lui qu’il faut porter son attention en premier lieu.

Baguette = (farine, levure, sel) la recette reste simple, sans additif dans la plupart des cas, seul bémol l’index glycémique élevé.

Pain aux graines ou pain aux céréales = (pavot, lin, sésame, tournesol…) permettent d’abaisser l’index glycémique et améliore la qualité nutritionnelle du pain.

Pain brioché = pâte à pain traditionnelle au quelle on ajoute des  œufs, de l’huile et du sucre. C’est le même type de pain que pour les burgers. Un peu plus riche en lipides, le pain brioché est un cousin du pain de mie.

Pain de mie = plus gras et surtout plus sucré qu’une baguette ou du pain classique. Le pain de mie n’est pas très intéressant nutritionnellement parlant. Il nous rassasiera beaucoup moins que du pain de campagne et fera même augmenter notre glycémie très rapidement.

Bagel = pâte à pain au quelle on ajoute de l’huile et quelques graines (sésame le plus souvent). L’index glycémique varie en fonction de la farine utilisée et de la présence ou non de graines. Les bagels peuvent être intéressants car la portion au final est moins importante que pour un sandwich baguette classique.

Panini = pâte à pain au quelle on ajoute du lait et de l’huile. Une mie très compacte, un index glycémique élevé, peu d’intérêts nutritionnels. Il vaut mieux les consommer modérément.

Pita = farine + levure + eau + sel des ingrédients plutôt simples. Certains fabricants rajoutent du sucre à la recette mais globalement l’intérêt avec le sandwich Pita est que l’on mange moins de pain et cela limite l’apport glucidique.

Si on résume, il vaut mieux privilégier des pains traditionnels ou des pains faits à partir de farine de qualité (pain complet, pain de seigle, pain noir, pain de campagne..). Plus votre pain est blanc plus l’index glycémique est élevé est moins vous serez rassasié dans la durée. L’épaisseur et la portion de pain dans votre sandwich doit aussi être prise en compte, plus la portion est importante plus l’apport glucidique est important. 

Critère N°2 à la garniture

Pour que votre sandwich reste équilibrée, préférez les sandwichs avec des légumes/ crudités :

  • tomate,
  • salade,
  • concombre,
  • bâtonnet de carotte,
  • cornichon,
  • légumes grillés,
  • spaghettis de courgettes…

Avec toujours une protéine animale ou végétale pour la satiété :

  • Thon, saumon, truite fumée, sardine, maquereaux
  • Jambon cru, jambon blanc, viande de grison
  • Blanc de dinde, blanc de poulet, magret de canard fumé
  • Œufs
  • Tofu, steak de lentilles, pois chiche, haricot rouge

Concernant le fromage, il n’y pas vraiment de fromage à éviter ou à privilégier, il est question de quantité.

Et pour la sauce ?

N’hésitez pas à laisser de côté le beurre allégé, le ketchup, la sauce salade, la mayonnaise … et préférez les sandwichs avec :

  • Coulis ou concentré de tomate
  • Fromage frais à tartiner
  • Sauce au fromage blanc + épices ou condiments (ciboulette, curry…)
  • Sauce pesto
  • Houmous
  • Purée d’avocat
  • Filet d’huile d’olive

 

Manger un sandwich reste sain à condition de choisir les bons ingrédients, de surveiller sa composition et de privilégier la qualité des différents produits qui le compose. Complet et équilibré, il peut être un « casse-croûte » diététique et sain pour votre santé.

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Sélection de recettes Chandeleur

Sélection de recettes Chandeleur

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

recettes originales crêpes

sélection de recettes chandeleur

La chandeleur approche … Mais qui dit chandeleur dit soirée crêpes, crêpes Party et j’en passe. Voici une sélection de recettes qui vous permettront de varier les goûts, les présentations et les recettes de vos crêpes. 

Crêpes roulées au saumon et brocolis 4pers

500ml de lait (250+250)

125 g de farine + 25 g de farine

1 œuf

1 c à soupe d’huile

4 tranches de saumon fumé

4 petits bouquets de brocolis

Sel/poivre

25 g de beurre

Dans un saladier, fouettez l’œuf l’huile, la moitié du lait puis ajoutez 125 g de farine. Mélangez bien en fouettant et ajoutez de nouveau le lait restant.

Faites cuire les brocolis dans une casserole d’eau salée, pendant 10 min. Passez-les ensuite sous l’eau froide.

Pour la béchamel, faites chauffer dans une casserole les 250 ml de lait, 25 g de farine et le beurre. Laisser épaissir quelques minutes puis ôtez du feu.

Faites cuire vos crêpes, et coupez les brocolis en tranches. Posez une crêpe sur une assiette, déposez-y une tranche de saumon fumé puis quelques tranches de brocolis et roulez la crêpes. Recommencez l’opération pour chaque crêpe.

Déposez ensuite les crêpes dans un plat, puis couvrez-les avec la sauce béchamel. Enfournez pendant une dizaine de minutes à 200°C. (Vous pouvez ajouter du fromage râpé et quelques tranches de brocolis sur le dessus en fin de cuisson).

 

Crêpes thon/tomates

8 petites crêpes ou 4 grandes crêpes de sarrasin

4 tomates

1 boîte de thon à l’huile

2 cu à soupe d’huile d’olive

1 échalote

1 gousse d’ail

Sel/poivre/thym/persil/laurier

Quelques cornichons

 

Émiettez le thon. Pelez et concassez les tomates, faites les fondre à l’huile, avec l’échalote émincée, l’ail haché, l’assaisonnement (thym, laurier, persil).

Laissez cuire doucement à découvert 30 min environ de façon à obtenir un coulis épais. Ajoutez les cornichons émincés.

Faites chauffer les crêpes et garnissez les de coulis de tomates et parsemez de thon émietté. Vous pouvez déguster le tout avec une salade verte ou une salade de crudités.  

 

 

 Galettes de sarrasin épinards/béchamel

Pâte à crêpe :

60 g de farine de sarrasin

60 g de farine de blé

½ cu à café de sel

1 œuf

180 ml d’eau

125 ml de lait

Garniture :

400 g d’épinard frais

20 ml d’huile d’olive

1 oignon haché

250 g de champignons de Paris émincés

1 cu à café d’origan

1 gousse d’ail hachée

Sel/poivre

Béchamel :

300ml de lait

30g de beurre

30g de farine

1 pincée de muscade

 

Dans un grand bol mélangez les farines (sarrasin et blé) avec le sel. Dans un autre bol, mélangez l’œuf avec l’eau et le lait. Verser la farine dans le mélange et battre jusqu’à ce que la pâte soit lisse.

Cuire 6 galettes. Réservez au chaud.

Dans une grande casserole, faire suer les épinard à couvert en remuant à plusieurs reprises. Les verser ensuite dans un tamis ou passoire puis les passer sous l’eau froide en pressant pour éliminer l’eau. Chauffez l’huile dans une grande poêle. Y faire dorer l’oignon à feu moyen. Ajoutez ensuite les champignons et l’origan. Salez et poivrez. Laissez cuire environ 6-7 min en remuant. Ajoutez les épinards et l’ail. Cuire 3 min.

Pour la béchamel, faire chauffer lait sans qu’il bouille. Faire fondre le beurre à feux doux dans une autre casserole, incorporez la farine au beurre et remuer au fouet. Ajoutez le lait tiède tout en fouettant. Laisser mijoter 3 min en fouettant toujours. Le mélange doit épaissir. Salez et poivrez.

Incorporez ensuite la béchamel au mélange épinards/champignons.

Répartissez le mélange au centre de chaque galette puis rabattre 2 côtés. Parsemez de fromage râpé ou de tranches de mozzarella.

Enfournez à 200°C pendant 15 min environ.

 

 

Samoussas de crêpes

3 crêpes

1 banane

20 g de chocolat noir

 

Coupez une crêpe en deux. Plier chaque moitié en deux dans le sens de la longueur.

A une extrémité, disposez 2 rondelles de banane et des copeaux ou morceaux de chocolat pour les plus gourmands.

Plier comme un samoussa

 

Faire chauffer 1 min à feux doux chaque côté dans une poêle pour que le chocolat fonde sur la banane. Vous pouvez déguster.  

 

 

Brochettes de crêpes

Pâtes à crêpes (10 environ)

250 g de farine

2 œufs

500 ml de lait

1 cu à soupe de vanille liquide

1 pincée de sel

1 sachet de sucre vanillé

Pour 10 brochettes soit 5 crêpes :

10 fraises

5 kiwis

5 bananes

Quelques feuilles de menthe

200 g de chocolat noir

10 piques en bois

 

Dans un grand saladier, mélangez la farine, les œufs, le sel, bien mélanger. Ajoutez petit à petit le lait tout en mélangeant. Ajoutez enfin la vanille liquide. Laissez reposer 1h au réfrigérateur.

Dans une poêle très chaude versez une petite louche de pâtes et retournez à mi-cuisson.

Laissez refroidir les crêpes quelques minutes. Puis roulez-les et taillez-les en tronçons de 3 cm environ.

Lavez, épluchez et coupez les fruits en rondelles (fraises, kiwis et bananes).

Alternez sur les piques en bois des rondelles de fraise, de kiwis et de bananes avec les roulés de crêpes. Faites fondre le chocolat au bain marie.

Servez les brochettes avec le chocolat dans une assiette avec quelques feuilles de menthe.

 

 

 

 

 Pâtes à crêpes au chocolat (10 crêpes)

250 g de farine

500 ml de lait (animal ou végétal)

3 œufs

1 sachet de sucre vanillé

40 g de cacao en poudre non sucré

 

Dans un saladier mélanger la farine et le cacao en poudre. Ajoutez ensuite le sucre vanillé. Verser lait petit à petit au mélange, et remuez à l’aide d’un fouet jusqu’à ce que la pâte soit lisse et homogène.

Laisser reposer à couvert pendant 45 min/1h au frais.

Dans une poêle bien chaude, graissez légèrement à l’aide d’un pinceau (avec de l’huile de tournesol ou de l’huile de coco). Verser une petite louche de pâte. Retournez la crêpe à mi-cuisson (2 min environ de chaque côté. Continuez jusqu’à épuisement de la pâte.  

 

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

idées recettes avec nos légumes d’hiver

idées recettes avec nos légumes d’hiver

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Idées recettes avec nos légumes d'hiver

Galette de carotte

100 g de carottes 

100 g de fromage à tartiner

30 g de poudre de noisette ou chapelure

1 cuillère à café de cumin

Peler et râper finement les carottes, mélanger les carottes, la poudre de noisette, le fromage et le cumin, salez et poivrez, préchauffer le four à 180°C. Former des galettes avec le mélange, Enfourner 15 min sur une plaque recouverte de papier cuisson. Laisser refroidir, vous pouvez déguster.

Salade betterave, carotte, pomme

150 g de betterave rouge cuite

250 g de carottes

1 pomme type golden

Éplucher et râper les betteraves. Faites de même avec la pomme et les carottes, mélanger le tout. Arroser de sauce vinaigrette ou de citron selon vos envies, vous pouvez servir avec quelques graines (courges, tournesol…).

Tarte curry poireaux

1 pâte brisée

500g de poireaux

20cl de crème liquide entière

1 cuillère à soupe de curry

2 œufs

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Couper les poireaux en tronçons de 2 cm environ, les faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. (10 min)Préchauffer le four à 180°C. Dérouler la pâte dans un moule à tarte. La placer 10 min au congélateur. La garnir de papier cuisson et de légumes secs puis enfourner la pâte 15 min.

Une fois pré-cuite, verser les poireaux sur la pâte. Mélanger les œufs, la crème, le curry, du sel et du poivre dans un saladier. Verser le mélange sur la pâte. Enfourner pour 30 min.

Burger champignon épinard 

2 buns

4 gros champignons de paris frais

100 g de mozzarella

150 g de pousse d’épinard

40 g de beurre

ail/persil

Préchauffer le four à 180°C. Dans un filet d’huile, faire revenir les champignons 5 min. A coloration, ajouter 20 g de beurre, saler et poivrer. Dans la même poêle, avec un peu d’huile mettre les épinard 1-2 min puis le reste de beurre ; saler et poivrer ; bien remuer.

Enfourner les buns coupés en 2 durant 3 min. Sur les buns, poser les champignons, une tranche de mozzarella, enfourner 2-3 min de plus. Poser ensuite les épinards. Refermer, vous pouvez déguster.

Salade lentilles betterave avocat

250 g de lentilles vertes

150 g de betterave rouge cuite

1 avocat

1 oignon

12 cerneaux de noix

Faire cuire les lentilles dans une casserole d’eau froide et laisser cuire 15 minutes à partit de l’ébullition. Une fois cuite, les égoutter, les rincer et les laisser refroidir.

Couper les betteraves en quartiers, émincer l’oignon. Éplucher l’avocat et le couper en tranches.

Mélanger les lentilles avec les betteraves, l’avocat et l’oignon. Ajouter les noix et la sauce vinaigrette de votre choix.

Pâtes au brocolis et lardons fumés

250 g de pâtes

400 g de brocolis

200 g de lardons fumés

2 gousse d’ail

5 cl d’huile d’olive

Émincer l’ail. Détacher les bouquets de brocolis. Dans une grande casserole, mettre tous les ingrédients.            Ajouter ½ cuillère à café de sel et 70 cl d’eau. Porter à ébullition.

Baisser ensuite le feu et laisser cuire pendant 15 min en remuant régulièrement. Rectifier l’assaisonnement si besoin. Vous pouvez servir avec du parmesan râpé.

Lasagnes de butternut

½ courge butternut

500 g de ricotta

200 g de pâtes pour lasagne

50 g de parmesan

½ cuillère à café de muscade en poudre

Préchauffer le four à 180°C. Éplucher la courge et enlever les graines. La râper grossièrement. Mélanger la courge râpée avec la ricotta, la noix de muscade et quelque pistaches (si vous le souhaitez). Saler et poivrer.

Étaler une petite couche de ce mélange dans un plat à gratin. Couvrir avec les feuilles de lasagne. Répéter l’opération en terminant par la couche de mélange ricotta/butternut. Couvrir de parmesan râpé. Enfourner pendant 35 min.

Soupe de courge et haricots blancs

500 g de potimarron

400 g de haricots blancs en conserve

75 cl de coulis de tomate

1 bouquet garni

200 g de mascarpone

Laver le potimarron, le couper en deux, enlever les graines puis détailler la chair en gros cubes. Rincer les haricots.

Mettre tous les ingrédients dans une cocote (sauf le mascarpone). Ajouter de l’eau à hauteur et faire cuire pendant 30 min. Une fois cuit, ajouter le mascarpone et servir chaud.

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Les fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d’année

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Les fêtes de fin d'année

La période des fêtes de fin d’année est attendue des gourmands et des gourmets. Le moment de se retrouver en famille ou entre amis pour partager de bons repas plutôt copieux que beaucoup ont du mal à digérer et à assumer le lendemain.

C’est vrai, les repas de fêtes sont très caloriques et beaucoup plus copieux que le reste des repas de l’année. Il est évidemment conseillé d’avoir une alimentation équilibrée cependant il reste compliqué de surveiller son alimentation lors de repas de fin d’année. Ces repas-là sont des moments de convivialité et de partage qu’il ne faut en aucun cas manquer.  Et pourtant, combien d’entre nous, ont ressenti culpabilité et angoisse à l’idée de prendre du poids durant cette période.

Comment bien gérer la période des fêtes ?

AVANT 

L’erreur à ne pas commettre avant tout est réduire son alimentation avant de gros repas. En effet, dans ce cas-là votre corps souffrant de privation aura tendance à stocker le jour du repas ce qui peut conduire à d’important maux de ventre et une prise de poids.

Par conséquent si votre repas est prévu pour le déjeuner, ne sautez surtout pas le petit déjeuner du matin au risque d’être affamé et de se jeter sur les plats une fois à table. Il pourra être un peu moins copieux que les autres matins mais il reste indispensable.

Si votre repas est prévu pour le dîner, c’est la même chose, ne sautez pas le repas de midi et préférez des plats plus digestes à base de légumes (crudités, légumes cuits) et de protéines (viande blanche, poisson) pour ne pas surcharger votre estomac et votre foie. Si vous avez faim dans l’après-midi, vous pouvez également prévoir une collation encore une fois pas trop copieuse pour ne pas surcharger votre système digestif.

PENDANT 

Se faire plaisir bien sûr tout en restant raisonnable ! Tel un gourmet, savourez chaque bouchée, d’autant plus si ce sont des plats ou des produits que vous consommez peu le reste de l’année. Autant les dégustez et prendre son temps pour apprécier toutes les saveurs.

Les excès sont certes mauvais pour la ligne mais pas seulement, ils peuvent provoquer une acidose (dû à l’excès de viande, de fromages, charcuteries, fruits de mer..), une surcharge hépatique ou encore du stress oxydant. Soyez raisonnable, mangez en prenant votre temps, dégustez tout ce qui vous ai proposé sans faire le « glouton ».  à L’après repas sera d’autant plus appréciable.

APRES 

La faim se fait normalement moins ressentir après un bon repas. Les quantités consommées la veille font perdurer la satiété, votre corps est moins en demande de gras et de sucre.

Si vous ne ressentez pas la faim le lendemain au petit déjeuner, au repas de midi ou le soir au dîner si votre repas était prévu à midi, vous pouvez bien sûr sauter le repas. Effectivement, si la faim n’est pas au rendez-vous, c’est que votre corps n’en ressent pas le besoin. Vous obligez à manger à tout prix ne ferait qu’augmenter la surcharge hépatique, les ballonnements et les inconforts intestinaux… et votre corps finirait par stocker ce surplus de nourriture dont il n’avait pas besoin.

Cependant, après les excès de la veille le corps est très souvent déshydraté. La clé est donc de boire beaucoup d’eau, tisane, infusion, thé … évitez les boissons sucrées (sodas, jus, sirops).

Vous pouvez également opter pour des eaux gazeuses peu salées type Salveta, Perrier, San pellegrino… riches en bicarbonate, elles réduisent l’acidité gastrique et aide à digérer.

Enfin, manger léger et faire de l’exercice sont deux alternatives possibles pour mieux appréhender les lendemains de fêtes. Il faut aider le corps à éliminer les toxines et évacuer les déchets accumulés.

Préférez des repas riches en fibres à base de légumes et de fruits, évitez les sauces, les fritures et les aliments trop salés. Bouger plus que d’habitude, une petite marche de 30 min sur une semaine environ après vos repas de fêtes ne pourra qu’être bénéfique pour votre santé et votre corps.

Enfin si vous le souhaitez, vous pouvez faire une cure d’ampoules de jus de radis noir, artichaut et fenouil qu’on trouve en pharmacie et magasin bio. Le but est de stimuler la sécrétion biliaire, cela vous aidera à digérer les jours suivants.

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Les boissons chez Starbucks

Les boissons chez Starbucks

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Les boissons chez Starbucks

Au choix : 2, 6, 12 et jusqu’à 25 morceaux de sucre dans nos boissons favorites chez Starbucks mais aussi chez ses concurrents KFC, Paul et bien d’autres. Le Coca-Cola n’a qu’à bien se tenir !

Dans un contexte où les consommateurs deviennent de plus en plus méfiants des produits qu’ils consomment, l’association britannique Action on sugar a réalisé en 2016, une étude comparative sur les boissons chaudes distribuées par les grandes chaines mondiales comme Starbucks et KFC.

Les résultats sont sans appel. La grande majorité des boissons analysées contenaient plus de sucre que dans une canette de soda. Alors si le Coca-Cola et les nombreux autres sodas sont très souvent montrés du doigt pour la quantité importante de sucre qu’ils contiennent, n’oublions pas désormais nos fameuses boissons chaudes (moka, café viennois, café latte, caramel macchiatto …). Elles contiennent en moyenne 9 morceaux de sucre et cela peut aller jusqu’à 25 morceaux. Une canette de Coca-Cola (33cl) en contient 10.

Alors ne nous privons pas de ces boissons qui sont source de plaisir mais restons raisonnable et vigilant sur notre consommation de sucre quotidienne.

http://www.actiononsugar.org/media/actiononsugar/news-centre/surveys-/2016/Flavoured-Hot-Drinks-Data-Final.pdf

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Alzheimer : nouvelle piste

Alzheimer : nouvelle piste

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Alzheimer : nouvelle piste

Des bactéries buccales présentes dans le cerveau des patients atteints d’Alzheimer.

Des chercheurs du laboratoire Cortexyme ont découvert la présence de protéines toxiques dans le cerveau des personnes atteintes d’Alzheimer : les Gingipaïnes. Ces protéines sont produites par des bactéries bucco-dentaires:
Porphyromonas gingivalis. Une bactérie provoquant des gingivites, des parodonties et autres pathologies chroniques des gencives. Cette découverte représente une nouvelle piste dans le traitement de la maladie.

” Ce n’est pas la première fois qu’un lien est établi entre cette bactérie de la bouche et la maladie neurodégénérative qui touche en France 900.000 personnes en moyenne. En octobre 2018, le rôle de Porphyromonas gingivalis faisait déjà l’objet d’un article étonnant. La chercheuse américaine Keiko Watanabe, du College de dentisterie de l’Université de l’Illinois à Chicago (Etats-Unis) avait alors démontré dans un article publié dans la revue PLOS One que chez une souris chez qui était déclenchée une parondontie chronique par exposition répétée à Porphyromonas gingivalis, on retrouvait des signes de neuropathologies typiques de la maladie d’Alzheimer.”

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Cappuccino d’Artichaut

Cappuccino d’Artichaut

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Cappuccino d’Artichaut

Un velouté d’artichaut accompagné d’une mousse de fromage blanc citronnée à la ciboulette.

Ingrédients :

  • 600g de fond d’artichaut
  • 200g de fromage blanc
  • 2 blanc d’œuf
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1 échalote
  • 1 citron vert
  • 1 petite botte de ciboulette fraiche
  • Huile d’olive
  • set et poivre

Réalisation :

  • Éplucher et hacher finement l’échalote. La faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile d’olive.
  • Découper les fonds d’artichaut en gros cubes. Les ajouter aux échalotes. Recouvrir d’eau et ajouté le cube de bouillon de légumes. Laisser cuire lentement à couvert.
  • Récupérer les zestes du citron vert (facultatif : le jus du citron pour plus d’acidité). Ciseler la botte de ciboulette. Ajouter les zestes, le jus et la ciboulette au fromage blanc. Bien mélanger.
  • Monter les blancs d’œufs en neige. Puis les incorporer délicatement au fromage blanc. Vous devez obtenir une mousse homogène et lisse. Saler et poivrer.
  • Une fois cuits, mixer les fonds artichaut afin d’obtenir un potage lisse. Saler et poivrer.
  • Verser le potage dans de petites verrines ou tasses à café. Ajouter ensuite la mousse de fromage blanc citronnée.
  • Servir chaud.

Bon appétit !

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Par quoi remplacer le beurre ?

Par quoi remplacer le beurre ?

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Par quoi remplacer le beurre ?

Un simple tableau pour vous donner les clés pour remplacer le beurre dans vos recettes au quotidien.

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Gestion du stress : Méthode T.R.E.

Gestion du stress : Méthode T.R.E.

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Gestion du stress : Méthode T.R.E.

Une méthode mise au point par David Berceli qui consiste à déclencher artificiellement des tremblements dans tous le corps. Simple et indolore, les exercices qui s’inspirent de la méthode T.R.E (trauma releasing exercises) permettent de relâcher les contractions musculaires chroniques.

La méthode T.R.E. permet également de réduire l’anxiété, les douleurs de dos, améliore la qualité du sommeil, et réduit entre autre le stress quotidien au travail.

Pour en savoir plus :

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr

Makis : sont-ils bons pour la santé ?

Makis : sont-ils bons pour la santé ?

DIÉTÉTICIENNE / NUTRITIONNISTE

Victoria
Papouneau

Makis : sont-ils bons pour la santé ?

La cuisine asiatique est connue pour ses mets raffinés. Très en vogue depuis quelques années, les makis font partis des spécialités culinaires japonaises appréciées des européens. Se présentant sous forme de rouleaux d’algues farcis de riz vinaigré et de divers aliments en particulier du poisson cru et/ou des légumes.

Une petite bombe calorique

Une portion de makis (6 makis de 20g) apportent 264 Kcal soit environ 44 Kcal par maki. En sachant, que la consommation de makis ou sushi va bien souvent au delà de 6. Pour un plateau entier voir plusieurs, l’addition est très vite salée. Sans compter la sauce soja dans laquelle nous les trempons, la petite salade de choux vinaigrée ou encore la soupe miso qui les accompagnent.

Pourquoi autant de calories ? Tout d’abord parce que le riz avec lequel les makis et les sushis sont préparés, est un riz blanc (donc raffiné). D’autant plus que le riz doit être bien cuit pour le rendre collant, par conséquent l‘index glycémique grimpe. Et ce n’est pas fini, on mélange le riz avec du vinaigre et du sucre. On obtient alors un apport glucidique très important et les calories vont avec.

Cependant, le reste des ingrédients est intéressant d’un point de vue nutritionnel.

  • Poisson cru : bien souvent il s’agit de poissons gras (saumon, thon, maquereaux). Ils sont riches en oméga 3 et apportent des protéines de bonne qualité.
  • Feuille de Nori : comme toutes les algues la nori contient de nombreux minéraux et oligo-élément (calcium, fer, zinc) et des vitamines.
  • Gingembre : intéressant pour ses vertus digestives.

Alors bons ou mauvais ?

En termes de calories, certes les sushis et les makis se rapprochent du méchant hamburger, il suffit d’être raisonnable quant à la quantité consommée. Une portion de 6 à 8 makis/sushis est suffisante. Pensez à les accompagner d’une salade de crudités, d’une poêlée ou encore d’un wok de légumes beaucoup plus intéressant que la salade de choux vinaigrée.

D’un point de vue nutritionnel, le hamburger reste tout de même plus calorique et beaucoup moins sains mais attention si les petits mets japonais reviennent trop souvent et en trop grande quantité, ils peuvent s’avérer bien plus dangereux car nous nous en méfions moins.
L’habit ne fait pas le moine !

Ne pas se priver mais espacer sa fréquence de consommation et rester raisonnable sur les quantités.

Localisation

Victoria PAPOUNEAU

88 rue de la Vialoube 
87000 LIMOGES 

Horaires

Lundi au vendredi : 9:00 – 20:00
Samedi 9:00 – 12:00
Dimanche Fermé

À propos

Mentions Légales

Tél : 06 79 91 81 61 
Email : victoria.papouneau@orange.fr